Mon premier article du challenge des 30 jours de publications.

Aujourd’hui, j’avais envie d’aborder un sujet celui du moment où on se retrouve face à deux (ou plus) chemins de direction dans notre vie et où choisir nous parait impossible.

Par contre ne fais pas attention aux fautes d’orthographe svp… L’objectif là pour moi c’est d’écrire de manière spontanée quand je suis dans le flow quand l’énergie est là.  Je suis dans l’action je publie au moment où les choses me viennent. Je corrigerai l’article plus tard. Si je me mets en tête que mon message doit être parfait, bien écris etc… j’ai le syndrome de la page blanche rien ne vient gros blocage.

On connait tous la technique des deux colonnes : une avec les inconvénients, l’autre les avantages et puis on compare les deux. Seulement, cette technique même si elle peut être utile, elle ne fait appel qu’au côté rationnel, à notre cerveau qui analyse, le gauche. Le résultat de cette comparaison peut se retrouver en inadéquation avec notre moi profond, celui du cœur et celui de l’intuition le cerveau droit.

Par exemple, l’année dernière j’étais en CDD de 6 mois et on me propose de me renouveler 6 mois de plus. Je sentais au fond de moi que j’avais envie de me lancer dans autre chose, que j’avais envie de sortir du moule, de me casser du énième job dans lequel je ne m’épanouie pas à 100%. Mais voilà le côté rationnel me disait “attends tu as de la chance on te renouvelle”, “tu vas apprendre encore plein de choses dans le domaine de la communication scientifique”. Et puis “tu as de la chance y en a qui n’ont pas de boulot tu auras un salaire encore pendant 6 mois c’est cool”.

J’avais donc fait dans ma tête le tableau des avantages et inconvénients. Le côté rationnel trouvait plus de raisons d’accepter le renouvellement; forcément il est conçu pour cela pour analyser et trouver des arguments. Et concrètement, d’un point de vue purement rationnel le choix penchait plus vers celui d’accepter le renouvellement. Le côté intuition me faisait par contre lui des signes corporels (boule au ventre quand j’imaginais continuer et sensation de plaisir d’accomplissement quand je m’imaginais prendre le temps de faire ce que je veux faire) mais je ne l’écoutais pas. Ce genre d’informations cela ne rentre pas dans les cases du tableau!!

Alors j’ai accepté le renouvellement. Je n’ai pas écouté ma petite voix qui me disait c’est le moment de te lancer. Je suis rentrée dans le moule et je l’ai payé en terme de santé.

Mon corps et donc mon moi profond, frustré de n’avoir pas été écouté, c’est dit on va lui montrer ce que l’on veut, il faut qu’elle nous écoute. Alors j’ai eu le droit à des rhumes à répétition et pas celui qui dure 1 semaine non, au minimum 1 mois; avec le nez bouché, perte d’odorat, de la fièvre, un état de fatigue intense. J’ai même perdu une partie de mon odorat pendant plus de 4 mois.

Qu’est ce que mon corps essayait de me dire?

Il me disait en faite : rappelle toi “tu sentais au fond de toi que t’avais envie de te lancer dans autre chose”. Tu sentais et tu n’as pas écouté. Alors, je te prive de ton odorat tu ne sentiras plus tant que tu ne m’écouteras pas. Et c’est bien ce qui c’est passé. Tant que je n’écoutais pas sa demande mes rhumes continuaient dès j’ai fini par écouter; à savoir me dire ” je n’accepte plus de renouvellement et je vais prendre le temps de trouver mon job”; comme par magie plus de rhume, odorat récupéré….c’est bizarre hein ;)!!!!

L’art de prendre de bonnes décisions, dans sa vie professionnelle ou privée, n’est donc pas qu’une question de raison pure. Au contraire : cela demande d’abandonner quelques idées reçues et de suivre des chemins parfois inédits.

Alors prends le temps d’écouter ton cœur et ton intuition

Prendre le temps :

Lorsque tu bloques sur le choix à faire, que ton cerveau est à plein régime, limite en mode panique. Prend le temps de le calmer pour pouvoir mieux écouter les signaux de ton corps et ton intuition. 

Va te balader, écoute de la musique, prend un verre avec une amie (attention ne parle pas du choix que tu as à faire, l’objectif ici penser à autre chose), joue comme si tu étais un gamin (il parait que même les adultes devraient continuer à jouer, j’en ferai un prochain article) prends les jouets de tes enfants pour jouer avec et laisse toi tenter pour retrouver l’enfant qui est en toi celui qui écoute son intuition. Les enfants fonctionnent eux beaucoup plus avec leur intuition.

Fais ce qui te plaît, te détend et t’amuse.

C’est bon tu te sens plus calme, plus à l’écoute de tes sens. Maintenant, on va laisser la parole à ton cœur et ton intuition :

Libère ta créativité :

Quoi de mieux pour laisser ton intuition s’exprimer que de laisser ta créativité te guider.

On est tous créatifs, on est tous capable de créer des choses. Choisi le moyen d’expression qui te correspond.

Dessine, écris, raconte, mime ce qui te passe par la tête quand tu penses à un chemin puis à l’autre. Ne rationalise pas les choses même si ce que tu dessines, écris ou dis te parait pas parfait, pas logique,  voir même bête. Laisse venir.

Écoute tes sens :

Tu vas fermer les yeux, et visualiser les deux directions que tu pourrais prendre. La visualisation a le pouvoir de nous mettre dans les même conditions que la réalité. Le cerveau ne fait pas forcément la différence. (c’est le sujet d’un prochain article aussi 😉 je vais plus m’arrêter à ce rythme là c’est pas un article par jour que je vais faire ;)).

Commence par une des deux directions : imagine toi marcher vers cette direction…. Comment sens tu ton pas? est-il décidé? ou plutôt hésitant? Est ce que tu cours vers cette destination ou est ce que tu y vas doucement? Est ce tu te sens à l’aise sur ce chemin ou est ce que tu te sens apeurée, ou à l’étroit? Est ce que ton cœur bat fort quand tu marches ou est ce que il est calme? Est ce que tu as les mains moites? Laisse venir toutes les sensations, les images, les sons tout ce qui viendra est là pour t’aider. Ne les juge pas. Laisse les juste venir.

Tu n’arrives pas visualiser en fermant les yeux. Alors dessine toi en train de marcher, ou écris, raconte comme une petite histoire autour de ce chemin et de la marche que tu effectues.

Une fois que tu as fini de visualiser, tu ouvres les yeux et tu notes juste tes ressentis, tu ne le juges pas.

Ce n’est pas parce que ton pas sera hésitant que tu ne veux pas y aller. Il y a peut être des peurs qui t’empêchent d’y aller en toute confiance.

Inversement ce n’est pas parce que tu marches vite vers une situation qu’elle te correspond. Tu peux simplement te sentir à l’aise avec cette situation car elle ne demande pas d’efforts. Elle reste dans ta zone de confort. C’est l’ensemble des indications de tes sens et l’analyse que tu pourra en faire (ben oui il faut analyser un peu aussi, notamment pour enlever ce qui te bloque) qui te permettra de savoir vers quoi aller.

Tu fais bien sûr la même chose pour la deuxième direction (si tu as plus de deux choix à faire tu fais pareil avec tous tes choix 😉 ).

Voilà tu as marché dans les deux directions maintenant tu vas te visualiser une fois la destination atteinte. Tu remarches sur l’un des chemins et quand tu sens que tu es arrivée à ta destination tu t’arrêtes… ça y est tu y es?!!

Comment est ce que tu te vois? est ce que tu souris? est ce que tu danses? est ce que tu sautes de joie? tu es plutôt calme, posée ou plutôt tu as l’air perdue, et pas souriante…?

Laisse venir……

Tu ne vois pas ton visage, tu ne te vois. C’est pas grave passe à la suite.

Maintenant, regarde autour de toi : que vois tu? est ce que des couleurs te viennent spontanément? est ce que tu ressens du froid, de la chaleur? est ce que tu entends des bruits? est ce que des odeurs te viennent?

Prend le temps de regarder, de laisser venir les choses, tu as tout ton temps.

Une fois que tu as fini avec un chemin refais avec l’autre.

Ça va pas trop fatiguée?!!! si c’est le cas fais une pause : va boire un thé, marche, danse tout ce qui peut te détendre.

On va finir l’exercice de la visualisation avec comment tu te vois après ta destination atteinte.

C’est reparti, tu fermes les yeux, ça y est tu as atteint ta destination…. Et maintenant, tu t’imagines en train de la dépasser, de continuer à marcher sur ce chemin encore plus loin. Que vois tu? Tu te sens comment? Y a des couleurs qui te viennent à l’esprit, des odeurs, des sons. Prend le temps de t’imaginer, de regarder autour de toi.

Comme avant refais l’exercice avec l’autre chemin.

Tu as maintenant un ensemble d’informations sur tes ressentis. Tu vas me dire super j’en fais quoi?!!

Tu reprends le tableau des deux colonnes rationnelles (si tu ne l’avais pas déjà fait prend une feuille et note dans une colonne les avantages et dans l’autre les inconvénients ou met les deux catégories sur des feuilles séparées).

Maintenant, pour chaque chemin, tu vas rajouter une troisième colonnes ou alors tu mets à côté une feuille à part celle de tes ressentis. Tu y mets ce que tu as fait en libérant ta créativité et en visualisation. Tu mets tout : les couleurs, les odeurs, les ressentis, les images qui te sont apparues (comme elles ne se sont pas matérialisées tu les décris, si tu as réussi à les matérialiser par la pensée dis moi comment tu fais je rêverais de pouvoir le faire), les dessins, et si tu as raconté une histoire tu essayes de la retranscrire à l’écris au moins les points importants.

Pour les couleurs que tu auras peut être vu il peut y avoir des significations. Certaines couleurs sont associées au froid ou chaud, à certaines énergies, et certains symboles. Tu peux retrouver des significations sur cette page ou en cherchant sur internet. Mais sache qu’on a chacun des couleurs qui vibrent pour nous et que les interprétations sont aussi culturelles.

On a chacun notre palette de couleurs. Qu’elles sont les couleurs avec lesquelles tu associes le succès, la joie, la peine, l’énergie..etc? En fonction de cela regarde maintenant les couleurs que tu as associé avec tes chemins.

Voilà maintenant tu regardes le tableau et tu devrais peut être voir la balance pencher.

Non?!! c’est pas grave tu en sais déjà beaucoup plus sur ton ressentis et le choix que tu as à faire. Peut être qu’il faut aussi travailler sur tes peurs, tes besoins, ta confiance en toi.

Je ne peux pas te garantir quand suivant les conseils que je te donne tu trouves ton chemin. Celui qui sera le bon parce qu’il n’y pas forcément de bon chemin. Il y a celui que tu vas emprunter à un moment donné. Et puis ces conseils c’est ceux que j’aurais voulu me donner au moment de mes choix de direction de vie. C’est ceux que j’ai appris après la lecture de nombreux livres de développement personnel, ainsi que la participation à des ateliers de coaching (notamment j’ai repensé à des ateliers que j’ai suivis il y a 5 ans) et aussi des années de thérapies (pour cette article j’ai repensé à des séances d’hypnothérapie, d’EFT et de PNL que j’avais fait sur Paris avec un super hypnothérapeute). Il y a surement de nombreuses autres façons de t’aider à trouver ton chemin.

Je voulais au travers de cet article que tu es un maximum d’informations intuitives pour choisir ta route.

A toi de tracer ta route maintenant et de trouver tes ressources pour avancer sur ton chemin.

Tu retrouvera dans les futurs articles de mon blog : des astuces, conseils, inspirations pour révéler et développer tes ressources. C’est l’objectif de ce blog ;).

Si tu ne veux pas les rater abonne toi à la page facebook ou inscris toi à la newsletter qui révèle tes potentiels

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer